Saint-Honoré revisité à l’exotique